Osenbach
Wintzfelden

Historique

Osenbach faisait partie du Haut-Mundat des évêques de Strasbourg, bailliage de Rouffach. Longtemps le village formait la "Talgemeinde", avec Soultzmatt comme centre administratif, Wintzfelden et la moitié ouest de Westhalten. 
Une famille de basse noblesse, dont le blason représentait une tête de boeuf, se nommait d'après le lieu et résidait principalement à Rouffach. 
Osenbach fut incendié en 1298 par les troupes de Thiébaut de Ferrette en guerre contre l'évêque de Strasbourg et fut à nouveau dévasté par les Armagnacs en 1444. 
Le village était surtout connu par les mines d'argent et de cuivre qui se trouvaient dans la région. En 1498, l'évêque de Strasbourg accorda aux mineurs Martin Gutkesen et Adam Blencher une concession minière près d'Osenbach. Une première société minière fut fondée en 1501 et dissoute quatre ans plus tard. Antoine Ysenschmitt de Schaffhouse en prit la succession et en 1516, une nouvelle société exploitait la mine. La discorde entrava cependant la bonne marche de l'entreprise, qui fut dissoute. De nouveaux sondages furent entrepris en 1590 et 1602, mais sans grand succès.
Au XVIIIème siècle, l'exploitation était louée à un particulier de Besançon. De nombreuses mines furent creusée au fil du temps, dont la dernière n'a été comblée qu'en 1850. Des vestiges demeurent visibles à l'époque actuelle.
Lors de la guerre des Paysans, en 1530, les habitants d'Osenbach, alliés à ceux des environs, pillèrent et saccag&egra